Petite question simple : pourquoi cligne-t-on des yeux ? La plupart des gens répondent que cela permet de les humidifier, de les lubrifier et d’éviter qu’ils ne se déssechent. Certes, mais un fait troublant demeure : la fréquence des battements de paupières est nettement supérieure à celle qui serait nécessaire pour humidifier les yeux. Or, des neuro-scientifiques de l’Université d’Osaka ont récemment découvert que le clignement permettrait au cerveau de se reposer.

Les expériences d’imagerie cérébrale réalisées par Tamami Nakano et ses collègues montrent que, lorsque nous clignons des yeux, le cerveau passe d’un mode où l’attention est concentrée, mobilisant des aires dites dorsales (le lobe pariétal supérieur et le champ oculomoteur), a un mode de relâchement de l’attention mettant en oeuvre un réseau dit par défaut, consacré au vagabondage des pensées. Le battement de paupières semble être le facteur déclenchant de ce relâchement.

Nous clignerions donc des yeux pour reposer temporairement notre attention, pour ne pas rester cramponnés tout le temps à une pensée, une conversation ou une tâche, ce qui épuise les ressources du cerveau.

Cligner des yeux détendrait le cerveau

Cligner des yeux détendrait le cerveau

Extrait du journal de Brain Gym – Janvier 2013
Pour en savoir plus : T. Nakano et al., Blink-related momentary activation of the default mode network while viewing videos, PNAS, 2012.